Sophrologie : ressentir et vivre l’instant présent…


Ressenti vient de ressentir c’est-à-dire éprouver une sensation, un état physique. Nous pouvons en être affecté de façon agréable ou pénible : ressentir une douleur, ressentir une tension, ressentir les bienfaits d'une promenade en forêt, éprouver telle disposition à l'égard de quelqu'un, de quelque chose, tel sentiment, ressentir une grande joie à l'annonce d'un événement.

Être à l’écoute de ses ressentis, accueillir ses sensations corporelles, mentales, émotionnelles, c’est avant tout se concentrer sur soi, se découvrir ou se redécouvrir « Ici et Maintenant » sans jugement et utiliser ses sens (la vue, le toucher, l’ouïe, l’odorat et le goût) dans l’instant présent.

Avec nos folles journées où chaque minute compte, où tout doit être organisé, millimétré, nous ne prenons plus le temps d’apprécier, de savourer, de ressentir les choses. C’est bien dommage car vivre les choses en Pleine Conscience offre une richesse dans notre quotidien et permet de prendre du recul sur nos pensées parasites, nos soucis. La Pleine Conscience est la conscience qui se manifeste lorsque nous portons attention intentionnellement et sans jugement sur l'expérience du moment présent.

Vous pouvez vous amuser à tester la Pleine Conscience dans votre quotidien.

Par exemple, lorsque vous dégustez votre gâteau préféré, prenez le temps d’apprécier cet instant. Que ressentez-vous à ce moment-là ?

  • Quand vous voyez le gâteau : observez le bien, regardez bien tous ses détails, sa forme, ses couleurs ; quels sont vos ressentis corporels, émotionnels à ce moment-là ? Votre salive qui s’active : vous avez l’eau à la bouche. Vous ressentez du plaisir à l’idée de pouvoir le manger dans quelques secondes.
  • Quand vous sentez le gâteau? Quels sont ses parfums, ses odeurs ; quels sont vos ressentis corporels, émotionnels à ce moment-là ? du bonheur, le souvenir olfactif du gâteau de votre grand-mère, du réconfort...
  • Quand vous prenez le gâteau et que vous le mettez dans votre bouche: Sentez le contact de sa matière, de sa texture dans votre bouche, sur vos dents, sur vos papilles; sentez la bouchée descendre doucement dans votre oesophage. Quels sont vos ressentis corporels, émotionnels à ce moment-là ? Un relâchement, une détente, de la joie…
  • Prêtez attention aux bruits, aux sons liés à cette dégustation : entendez le bruit de vos mâchoires ; peut-être le bruit du croquant ; le son de votre déglutition ; quels sont vos ressentis corporels, émotionnels à ce moment-là ?
  • Appréciez le goût de ce gâteau : prenez le temps de décomposer les ingrédients, d’observer ce que vous aimez. quels sont vos ressentis corporels, émotionnels à ce moment-là ?

N’hésitez pas, concentrez-vous sur vos ressentis, vos sensations lorsque vous êtes sous votre douche, assis(e) confortablement dans votre chaise-longue dehors, que vous faites votre activité préférée…Vous verrez, vous vous surprendrez à découvrir des sensations oubliées ! 😊


Adultes que nous sommes devrions copier nos petits loulous qui sont des champions de « l’instant présent » – même si, il est vrai nos enfants sont aussi happés par notre quotidien effréné - ils sont bien plus forts que nous pour savourer ces moments.

Petite anecdote personnelle : nous sommes le matin ; c’est une belle journée de printemps. Il est temps de partir à l’école. Nous ne sommes pas en avance… Mon fils, 7 ans, sort de la maison et s’arrête net sur la marche de l’escalier. « Allez mon grand, vite, nous n’avons pas le temps ; tu vas être en retard ». « Mais, maman regarde comme il est mignon… ». Je me penche et je vois un adorable petit oisillon, posé dans le coin de l’escalier. Nous l’avons regardé, observé pendant plusieurs minutes ; mon fils avait les yeux écarquillés de bonheur et de curiosité. Après quelques minutes, le petit oisillon s’est finalement envolé. Nous avons repris le chemin de l’école (en courant un peu !) et sommes arrivés à l’heure à l’école 😉. Le soir, lorsque j’ai demandé à mon fils quelles étaient les 3 belles choses de sa journée, il m’a répondu pour l’une d’elle : « Avoir vu le petit oiseau ce matin ». « Pourquoi ? » « Parce que je n’avais jamais vu de petit oiseau de si près"; "Il était très mignon avec plein de couleurs" ; "j'étais très content de le voir s'envoler ». Voilà, tout est dit. Mon petit garçon a ressenti du bonheur et de la joie en voyant ce petit oiseau !!!

La sophrologie aide entre autre à se reconnecter à ces instants et à ces choses simples. Alors sentez, ressentez, observez, émerveillez-vous, prenez le temps d’actionner le bouton « Off » quelques minutes. Profitez de ces moments de pause, tout simplement…